Accueil du site > Planète cristallographie > La cristallographie en Provence > Le CINaM

Le CINaM

Le CINaM, Centre Interdisciplinaire de Nanoscience de Marseille, est une Unité Mixte de Recherche du CNRS (UMR 7325) et d’Aix-Marseille Université. Il compte environ 180 personnes. Son activité est centrée sur les nanosciences. Plus spécifiquement il s’intéresse à l’élaboration de nano-objets et à leur assemblage, à l’étude des propriétés fondamentales liées à leur taille réduite et à certaines de leurs applications.
Les nano-objets étudiés sont des molécules ou des assemblages supramoléculaires, des agrégats, des nanofils ou des nano-hybrides organiques/inorganiques. Leur élaboration se fait par synthèse organique, croissance sous ultravide ou en solution, ou encore par nanofabrication (FIB, nanolithographie…).
La caractérisation des propriétés structurales, électroniques, optiques et chimiques des nano-objets/ nanomatériaux est réalisée par un ensemble de techniques expérimentales performantes (microscopie électronique à haute résolution, microscopies à effet tunnel et à force atomique en milieu ambiant ou sous ultra vide à températures variables, diffraction des rayons X, spectroscopie électronique, spectroscopie optique résolue en temps ...) travaillant à l’échelle d’un nano-objet isolé ou d’une assemblée.
Le CINaM est aussi un centre de formation pour la recherche accueillant des étudiants des écoles doctorales ‘Science de la Matière’ et ‘Sciences Chimiques’ ou encore des Ecoles d’Ingénieur.

Service Rayons X du CINaM

http://www.cinam.univ-mrs.fr/cinam/...

Dispositif SWAXS (Small and Wide Angle X-ray Scattering) La particularité du dispositif commercialisé par HECUS M. BRAUN consiste dans le système de collimation du faisceau. Ce système de collimation permet d’obtenir un faisceau linéaire, très propre, avec une largeur minimale d’environ 250μm. Ceci permet d’atteindre des résolutions importantes avec un dispositif compact (60cm contre plus de 250 cm pour un dispositif SAXS habituel avec trois fentes). Il permet d’analyser des objets avec des tailles comprises entre 1.5 nm et 120 nm. Le dispositif possède également un détecteur linéaire, grands angles, couvrant le domaine 18°-27° en 2θ. Les échantillons à étudier (volume requis 50 μl) peuvent se présenter sous forme de solution ou poudre et elles sont disposées dans des capillaires de 1mm de diamètre. La température de l’échantillon est régularisée entre 5 et 70°C à l’aide d’un dispositif à effet Peltier.

Diffractomètre de poudre Le diffractomètre de poudre marque INEL est équipé d’un détecteur linéaire courbé qui couvre un domaine angulaire de 120°. Un monochromateur en Si assure la focalisation du faisceau sur le détecteur. La radiation utilisée est celle du Cu (λ = 0.154 nm). Les échantillons sont disposés dans des capillaires positionnés verticalement.

Anode tournante Rigaku RU 200 (60kV, 200mA) en cours de réalisation Il est prévu d’installer sur une des sorties de l’anode un dispositif de diffraction en incidence rasante et sur l’autre sortie un montage de diffusion aux petits angles.

               

Version mobile| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0